[ MENU HERE 1 ]
[ MENU HERE 2 ]
[ MENU HERE 3 ]
[ MENU HERE 4 ]
[ MENU HERE 5 ]
[ MENU HERE 6 ]

Médecin candidat spécialiste

Principes de base

La rémunération dans la législation
  • qualifiée de "raisonnable" ;
  • pour le temps de travail "de base" et le temps de travail "additionnel" (opting-out) ;
  • mentionnée dans la convention de stage/travail ;
  • condition pour que le stage soit validé, y compris si celui-ci est réalisé à l'étranger.
  • les montants minimaux sont fixés dans la loi suite à un accord intervenu à la CNPMH 

Sources : A.R. 12.12.2010, A.M. 23.04.2014, Arrêté du Gouvernement de la CF 29.11.2017, A.R. 19.07.2021

Comprendre la rémunération (le calcul)

La rémunération horaire (minimale) de base, qu'est-ce que c'est? C'est la valeur (moyenne) d’une heure « confortable » prestée dans le cadre des 48 heures (= équivalent temps-plein de formation); valeur déduite de la rémunération forfaitaire mensuelle minimale fixée par la loi (et la convention collective). 

La rémunération forfaitaire mensuelle couvre le volume horaire mensuel moyen d'une formation à temps-plein (de 48 heures en moyenne par semaine) presté en "heures confortables" (valeur de l'heure = 100% valeur horaire de référence).

La législation prévoit des sursalaires de 25% et 50% pour les heures inconfortables. In fine, la valeur absolue de l'heure inconfortable est de 125% ou de 150% qu'elle soit prestée dans la cadre du temps de formation (de travail) de base (*) ou dans le cadre de l'accord sur le temps de travail additionnel (opting out).

(*) dans ce cas la valeur horaire de 100% est payée dans la rémunération forfaitaire.

En outre, la loi prévoit un sursalaire de 10% pour les heures additionnelles "confortables" (la valeur absolue de l'heure additionnelle confortable est de 110%). Il s'agit des heures prestées en "horaire confortable" dans le cadre de l'accord sur le temps de travail additionnel (opting out; donc au-delà de la moyenne de 48 heures par semaine).

La rémunération mensuelle "réelle" correspond à la somme (1) de la rémunération forfaitaire mensuelle, (2) des sursalaires pour la période identifiées et (3) de la valeur des heures additionnelles (inconfortables et confortables) pour la période identifiée. 

Attention les paiements peuvent intervenir à un moment différé, plus particulièrement pour la catégorie (3) puisque l'identification des heures additionnelles se fait sur base d'une période de référence (conformément à la loi de 2010). 

 

La règle est la même pour une formation à temps partiel. La rémunération mensuelle forfaitaire est calculée au pro-rata du temps de formation/temps de travail. 

Quid des gardes?

C'est le caractère "inconfortable" de l'heure prestée sur place qui est valorisé selon les tranches horaires définies par la loi. La "garde" n'est pas rémunérée comme telle. 

La mise en disponibilité particulière lors d'une garde d'appel est valorisée sous la forme d'un forfait (qui varie selon les tranches horaires définies par la loi) 

Frais scientifiques

Indemnisation des activités scientifiques (coûts réels, avec justificatif et avec accord de l’employeur)

L’ accord relatif à l’indemnisation et, le cas échéant, le budget destiné à l’indemnisation sont mentionnés dans la convention de stage.

L’indemnisation peut prendre deux formes (la forme retenue est mentionnée dans la convention de stage) :

Soit sur base de frais réels; l’hôpital est expressément informé des frais encourus.

Soit sur base d’un montant forfaitaire (budget spécifique) à préciser dans la convention.

Le montant ne peut jamais être nul.

A.R. 19.07.2021

Frais de déplacement

Indemnité forfaitaire pour les frais (déplacements, téléphonie, télématique) : 100 euros/mois

A.R. 19.07.2021

Quid d'une bourse ?

Toute période de formation doit faire l'objet d'une "rémunération raisonnable" pour être validée dans le processus d'agrément en Belgique. 

Raisonnable = en concordance avec l'environnement socio-économique.

Dans le cas d'obtention d'une bourse, si celle-ci est d'un montant relativement peu élevé, il convient de prendre en compte les autres avantages offerts au bénéficiaire (logement, déplacements, ...). L'Administration de l'Enseignement Supérieur et la Commission d'agrément jugeront, sur base des informations communiquées (et dont il faudra pouvoir apporter la preuve) si la rémunération est "raisonnable".  Il s'agit donc d'informer au préalable ! 

Situation pécuniaire en cas d’incapacité de travail consécutive à une maladie, un accident ou un congé de maternité.

En cas de maladie ou d’accident, le versement de l’indemnité pendant les 30 premiers jours de l’incapacité est garantit par l'employeur. L'indeminité est au moins équivalente au salaire de base (A.R. 19.07.2021)