• Il est à l’écoute des attentes des institutions, de leurs structures de gestion et des acteurs du terrain.
  • Il est à la fois un ciment et un catalyseur pour l’ensemble du réseau.
  • Il réalise le difficile équilibre entre l’autonomie et la souplesse nécessaires au bon fonctionnement de chacune des commissions et la cohérence globale des objectifs.
  • Il est le garant de la cohésion du réseau et le porteur de la stratégie globale.
  • Il apporte un soin tout particulier à la communication tant entre les commissions qu’avec les structures de gestion et les acteurs du terrain des institutions partenaires.
  • A la demande, le Conseil peut exercer un rôle d’arbitrage.
  • Le cas échéant, il peut décider de la création d’une commission spécifique à cet effet.
  • Il examine et approuve les comptes annuels ; il détermine/vote/valide les budgets annuels.